Mauritanie : le procès en appel pour les militants anti-esclavagistes | Freedom House

Mauritanie : le procès en appel pour les militants anti-esclavagistes

biram Dah Abeid photo

Washington

En réponse à l'audience d'appel qui est prévue pour le 20 août dans la ville d'Aleg en Mauritanie pour les militants anti-esclavagistes Biram Dah Abeid et Brahim Bilal, Freedom House a publié la déclaration suivante : 

« Le gouvernement de Mauritanie devrait libérer Biram Dah Abeid et Brahim Bilal sans condition ou sans délai, puise que leur arrestation et condamnation ignorent la liberté de réunion et d'association, les droits garantis par la Constitution et les conventions internationales des droits de l'homme auxquels la Mauritanie est partie, » a déclaré Vukasin Petrovic, directeur des programmes pour l'Afrique. « Une société civile fervente est la clé de toute démocratie forte et aucune voix ne devrait être réduite au silence pour avoir défendu les droits de l'homme et demander un Etat de droit», 

Contexte

Mr. Abeid, Prix de l'ONU pour les droits de l’homme 2013, est président et fondateur de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), une organisation de défense du droit de l'homme avec le focus sur l'éradication de l’esclavage. Bilal est le vice-président de l'IRA. Les militants Abeid, Bilal  et Djiby Sow qui est président de l'organisation anti-esclavagiste Kawtal, ont été arrêté en Novembre 2014, après avoir brièvement participé à une manifestation dans le sud de la Mauritanie pour attirer l'attention sur la pratique généralisée de l'esclavage. 

Les accusés ont été officiellement condamnés à deux ans de prison le 15 Janvier 2015 pour l’appartenance à une organisation non reconnue. Bien que les trois militants aient été condamnés dans la ville de Rosso dans le sud de la Mauritanie, ils ont été transférés, 24 heures après le jugement, à un autre lieu plus isolé – perçu comme une tentative du gouvernement pour dissuader des visiteurs ou manifestations. Les partisans ont tenté d'organiser des manifestations; mais les rassemblements ont été réprimés avec des gaz lacrymogènes, des passages à tabac et détentions. Mr Sow a été libéré provisoirement le 26 Juin pour des raisons de santé.

La défense a demandé que la procédure de l’appel soit déplacée dans la capitale Nouakchott ou á Rosso pour se conformer au cadre juridique d'appel en vigueur en Mauritanie; toutefois, le pouvoir judiciaire a refusé leur demande. Les autorités mauritaniennes refusent également de déplacer l'audience á un lieu plus grand pour pouvoir accueillir le grand nombre de participants attendus.

FREEDOM HOUSE appelle le publique de faire les Tweet  de Hashtag  #FreeBiram et / ou utiliser les tweets proposées ci-dessous pour montrer le soutien pour la libération de Biram Dah Abeid et ses collègues - des militants luttent pour l'éradication de l'esclavage et pour le respect des droits de l'homme en Mauritanie.

Tweets proposes

En Anglais:       Appeal hearing is today! #FreeBiram dah Abeid & colleagues in #Mauritania - sentenced to 2 yrs in prison for defending #humanrights.

En Français:     Procès d'appel aujourd'hui! #FreeBiram et collègues en #Mauritanie - condamnés à 2 ans pour avoir combattu l'esclavage! 

Freedom House is an independent watchdog organization that supports democratic change, monitors the status of freedom around the world, and advocates for democracy and human rights.

Join us on Facebook and Twitter (freedomhouse). Stay up to date with Freedom House’s latest news and events by signing up for our newsletter.